Dans le monde de la musique ancienne, Rafael Bonavita est reconnu internationalement comme un des meilleurs et un des plus ouvert représentant, en ce qui concerne les instruments à cordes pincées. Formé dans des pays aussi divers que l’Uruguay, le Canada ou la Suisse, son intérêt pour se nourrir et intégrer dans son apprentissage les styles et les tendances les plus divers, a été un des éléments des plus significatifs de sa carrière. Interprète rigoureux à partir des sources historiques, Bonavita est par ailleurs un explorateur de nouvelles voix d’expression, un musicien complet et en même temps un interprète proche du public qui sait communiquer les possibilités des instruments à cordes les plus anciens.

Il fît ses débuts avec la guitare classique, guidé par le maître Álvaro Pierri, puis se dédia aux instruments anciens avec Hopkinson Smith à la Schola Cantorum de Bâle, où il obtient le Diplôme de Soliste pour le luth renaissance et baroque, le théorbe, la vihuela et la guitare baroque.

Il développe une intense activité de concertiste et de pédagogue en Europe, en Asie et en Amérique, et collabore régulièrement avec des chefs de renom comme Jordi Savall, René Jacobs, Marc Minkowski ou Gabriel Garrido, tout en étant un membre stable du groupe japonais ” Anthonello “.

Tout en enrichissant et en intensifiant son activité principale, Bonavita se tourne fréquemment vers des répertoires limitrophes, comme la musique médiévale et la musique contemporaine, ou la musique pour l’audiovisuel.

En plus de ses performances pour la radio et la télévision de plusieurs pays, il a enregistré pour les labels BIS (Suède), Harmonia Mundi et K 617 (France), Pan Classics (Suisse), Cookie & Bear (Japon), Enchiriadis et Alia Vox (Espagne), Symphonia et Tactus (Italie), entre autres, et toujours avec une excellente reconnaissance de la part des milieux spécialisés.

En temps que soliste, son CD “Príncipe delle Muse”, enregistré sous l’étiquette Enrichiadis/Madrid et dédié à la musique pour guitare baroque de Angelo Michele Bartolotti, a été très largement plébiscité par la critique et le public. Son second travail “Sanz-Murcia, Danses pour guitare baroque” dans lequel on découvre les racines les plus populaires et extraverties du baroque hispanique, a été accueilli par les médias avec un grand enthousiasme parce qu’il ouvre de nouvelles voies d’exploration à ce répertoire fascinant. En 2007 apparaît sa vision particulière et innovatrice du monde du théorbe avec son disque “Música Moderna”, un réel pari pour initier les auditeurs actuels à la modernité et à la rupture vécus par les créateurs les plus innovateurs à l’aube du XVIIème siècle. Son nouveau CD “Al Compás de la Vihuela” inclut de nouvelles versions de morceaux pour vihuela du XVIème siècle et des compositions signées par lui-même. En 2010 apparaît avec la musique du génial compositeur allemand et la force expressive du luth baroque, son nouveau enregistrement: “Bach-Bonavita”.

Share This